À voir aussi

Septembre 2014

Pré-rentrée 1er

Promo 2017

                

Discours du proviseur M. Salamé 

Monsieur l’Ambassadeur de France,
Monsieur l’Ambassadeur du Liban,
Madame la Conseillère de coopération et d’action culturelle,
Monsieur le Coordonnateur délégué de la direction de l’AEFE pour la zone PO-MOPI,
Monsieur le Président du Conseil d’administration
Mme la Vice-présidente du Conseil d’administration,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil d’administration,
Chers Parents,
Chers Collègues,
Chers Amis,

Chers élèves de la Promotion 2017,
Vous voilà arrivés ce soir au terme de votre formation scolaire. Entre la petite section et la classe terminale, vous avez passé 15 ans sur les bancs de l'école, dont 14 au LLFP.
Ce moment est un moment de reconnaissance. Face à vos enseignants, à vos parents, à vos camarades et amis, vous prenez en ce moment conscience de ce qu'ils vous ont donné et de ce que vous avez reçu. En ce moment, en retour et au plus profond de votre cœur, vous vous promettez de le leur rendre.
Vos enseignants vous ont transmis des savoirs et une formation au discernement.
Vos parents vous ont donné des racines pour ne pas oublier qui vous êtes et des ailes pour aller loin réaliser vos ambitions.
Vos amis vous ont accompagnés par leur fraternité et vous ont entourés de leur solidarité.
Tous vous ont insufflé des valeurs qui ne sont pas un héritage qui vous échoit par les hasards du temps, mais une transmission. Car les valeurs ne se déclament pas. Elles se vivent !
Mais comment rendre tant d’attention, tant de générosités à tous ceux qui vous ont formés avec leur amour, leur savoir et leur humanité ?
Ainsi, vous voilà arrivés ce soir à l'instant de votre première grande rupture entre un « avant », celui de l’enfance, de la minorité et de la dépendance, et un « après », celui de l’âge adulte, de la majorité et de l’indépendance. Dans ce rituel initiatique qu’est le départ de la promotion, vous voilà face au grand saut, aux premiers grands choix et aux questions chargées d'angoisse : Que ferais-je de ma vie ? Qui serais-je désormais ?
Partant de ce que vous êtes, de votre personnalité et de vos savoirs ; considérant ce que vous avez été, votre histoire personnelle et les événements marquants que vous avez vécus, il vous faut maintenant choisir : quoi faire ? Qui devenir ? Et pour quoi ?
Personne ici ne peut vous souffler de réponse. Dans l’indéterminisme de votre jeune liberté, il vous appartient maintenant de vous choisir un projet original et singulier. Un projet propre, que vous modulerez sans cesse. Un projet pour exister par vous-mêmes, dans le monde et avec les autres.
C’est par vos choix de vie que vous vous construirez et avancerez. Par vos choix de vie, vous rendrez ce que vous avez reçu. Par vos choix de vie, vous serez fidèles à tous ceux qui vous ont formés et aimés.
Même s’il vous faut aller à contre-courant, ne cédez pas à la facilité de l’air du temps. Sachez résister au conformisme, à l’individualisme narcissique et à la servitude volontaire. Mettez-vous au service des autres, au service de la liberté et de la dignité humaine.
En cela, vous appliquerez la recommandation sage et sensée d’un grand homme de science du XXème siècle, découvreur de la relativité, mais humain absolument. Il disait : « N’essayez pas de devenir une personne qui a du succès, mais une personne qui a de la valeur ! » (Einstein)
Chers élèves de la Promotion 2017,
L’année 2017 est l’année Rodin, on y célèbre le centenaire de la disparition du sculpteur français le plus célèbre et du père de la sculpture moderne. Son œuvre prolifique impressionne et séduit. Je vous invite à contempler deux de ses sculptures immortelles : « Le Penseur » et « L’homme qui marche ». Elles ont de quoi inspirer.
« Le Penseur », représente cet homme imposant, assis sur son rocher et plongé dans ses pensées. Il est entièrement absorbé par sa réflexion. Toutefois, la puissance qui se dégage de son corps massif suggère une grande capacité d’action.
La seconde œuvre « L’Homme qui marche », représente ce torse crevassé monté sur deux jambes lisses et agiles qui avancent. Il n’a ni bras, ni tête ! Il n’est que mouvement.
Contrairement aux opinions communes, et pour celui qui regarde de près la condition humaine, la réflexion et le mouvement, la pensée et l’action, ne sont pas deux activités opposées ou distinctes. Comme le penseur réfléchi est prêt à agir, maintenant vous vous mettez en mouvement.
Que vos actes soient pensés. Que vos pensées se traduisent en actes.
Entre la pensée de ce que vous êtes et le mouvement vers ce que vous désirez être, je vous invite à sculpter par la réflexion et dans l’action votre personne, pour la faire advenir sur les chemins des grands hommes.
Alors, Chers amis de la Promo 2017, vous commencerez à rendre les dons que vous avez reçus. Alors, vous serez incomparables !
Ce n’est qu’un au revoir !
Joseph Salamé
12 mai 2017

 

Discours des parents:

Chers fondateurs, Monsieur le proviseur, chers enseignants, parents, amis et élèves,

Ce soir nous voici réunis pour célébrer un moment tant rêvé et désiré, mais combien même redouté et appréhendé !
Ce soir, ce sont nos rêves et désirs de parents qui se réalisent.
Fiers sommes-nous de regarder nos enfants monter l’estrade pour recevoir le couronnement d’un long parcours scolaire semé de doutes, de difficultés certes, mais aussi de réussite et d’efforts aboutis.
Mais c’est également avec une grande émotion et des larmes inévitables que ce moment de séparation tant redouté vient nous hanter et nous murmurer aux oreilles que oui, l’oiseau que nous avons toujours voulu protéger et couver déploie enfin ses ailes et prend son envol…
Désormais, nos enfants qu’on fête ce soir, ne sont plus des enfants.
Ce sont des jeunes filles et des jeunes gens qui, armés de leur savoir, leur culture, leur éducation et surtout leur appartenance, iront écrire chacun son histoire, dans le grand livre de la vie ; et ce, grâce à vous, vous les fondateurs, directeurs et enseignants du LLFP.
Vous les avez encadrés, guidés et conseillés en apportant une pierre de base à leur construction, mais vous leur avez surtout permis d’établir un lien affectif avec leur pays d’origine, en leur permettant de définir leur identité dans un monde où il est de plus en plus facile de s’égarer ; surtout eux, qui ont grandi et vécu loin du Liban.
Citons à ce propos notre illustre écrivain Amine Maalouf dans ses Identités Meurtrières ;
« Ce qui fait que je suis moi-même et pas un autre, c’est que je suis à la lisière de 2 pays, de 2 ou 3 langues, de plusieurs traditions culturelles. C’est précisément ce qui définit mon identité. »
Et c’est précisément grâce à cette appartenance, grâce à cette identité que nos enfants puiseront la force de continuer leur chemin et de construire leur avenir.
C’est donc le cœur chargé d’émotion, que nous tenons à vous remercier, à vous rendre hommage pour tout ce que vous avez apporté à nos enfants et continuerez d’apporter aux générations futures.
Bravo les Terminales,
Merci LLFP

Soirée Promo 2017
Mai 2017