Actualités et Événements

Délégation sportive du LLFP aux Special Olympics

Sortie des Special Olympics

À l’initiative de l’Ambassade de France aux EAU, nous nous sommes rendus, le dimanche 10 mars à Sorbonne University Abu Dhabi pour rencontrer la délégation française, qui participera au Special Olympics du 14 au 21 mars.
Dès notre arrivée, nous avons rencontré les athlètes présents ainsi que leurs entraineurs. Nous avons assisté au discours de l’Ambassadeur de France et avons enchaîné avec la participation aux diverses activités disponibles comme : le tir à l’arc, le tennis de table, le football, le babyfoot… Ensuite, nous avons pris du temps pour poser des questions aux membres de la délégation autour du thème : l’origine du handisport.
Mon équipe et moi avons réalisé 3 entretiens différents avec un membre de l’équipe de football, Katia (22 ans), un membre de l’équipe de tennis de table, Charlotte (16 ans) et un entraîneur de l’équipe de natation, David. Nous leur avons posé des questions sur le sujet choisi.
Comme les Jeux Olympiques, les Special Olympics se déroulent tous les 4 ans. Il y existe une catégorie handisport dans les Jeux Olympiques d’hiver et dans les jeux d’été. Les JO précédents s’étaient déroulés à Los Angeles. Les prochains jeux d’été se tiendront à Berlin et les jeux d’hiver en Suède.
Chaque sport a son équipement spécifique : les joueurs de tennis de table ont leurs propres raquettes, les nageurs leurs lunettes et leurs bonnets et les footballeurs leurs protections, tenues et chaussures à crampons.
Pour l’entraînement de natation par exemple, l’entraîneur évalue les nageurs et place un poolboy entre leurs jambes, en fonction de leur taille, niveau et capacités. C’est une sorte de mousse qui leur permet de garder le corps de l’athlète à la surface de l’eau, dans le but de travailler la partie supérieure de leurs corps. Si leurs lunettes tombent durant une course, les nageurs ont le choix de les ajuster, tout en sachant qu’ils perdent du temps dans la course, sinon ils les laissent tomber.
De même, si l’équipement des membres s’endommage durant un match, que ce soit le football ou le tennis de table, le joueur n’est pas pénalisé et on lui donne un nouvel équipement. De plus, tous les participants jouent de façon équitable et juste, sans tentative de triche ni de sabotage pour ne pas être pénalisés.
C’était une merveilleuse journée ! Nous en avons bien bénéficié pour nous renseigner sur les particularités des Special Olympics. Merci au LLFP !
Christelle Dantziguian
2nde A