Inauguration de la « Maternelle Raymonde ABOU »

 

 

Maternelle Raymonde Abou

Lycée Libanais Francophone Privé Dubai 

26 février 2017, Dubai

Au nom du Conseil d’Administration du LLFP, je voudrais saluer la présence de son Excellence Mr Hassan Saad, Ambassadeur du Liban auprès de l’État des Émirats Arabes Unis à Abu Dhabi et de son Excellence Mr Sami Nmeir, Consul Général du Liban à Dubai.

L’Ambassadeur et le Consul Général de France étant occupés avec les délégations françaises qui participent à l’IDEX n’ont pas pu être des nôtres.

Merci Révérend Père Batour, Recteur du Collège Notre-Dame de Jamhour pour nous avoir honoré de votre présence, ainsi que :

Mr Cario, Coordonnateur Délégué de la Direction de l AEFE pour le Proche-Orient, le Moyen-Orient et la Péninsule Indienne

Mr Alzina, Inspecteur de l’Éducation nationale de la zone MOPI, en poste à Abu Dhabi

Mr Troucat, Proviseur du Lycée Français International de l'AFLEC

Et surtout les grandes amies de celle que nous voulons honorer aujourd'hui, Mme Andrée Daouk, Mme Nicole Hadaya, Mme Anita El Husseini

Chers Membres du Lebanese Educational Fund, chers Amis, chers parents, chers membres de la direction et personnel du LLFP et enfin, chers élèves.

Un remerciement à tous ceux qui ont contribué à ce projet et surtout à Mr Baroud, vous comprendrez plus tard pourquoi.

Chers Amis,

Nous sommes tous réunis aujourd'hui pour honorer la mémoire d’une grande Dame qui nous a quittés récemment.

Celle que les médias ont nommé à juste titre "La Grande Dame de l’éducation au Liban", notre chère Raymonde Abou qui nous a quittés inopinément, laissant derrière elle un grand vide émotionnel et éducatif.

J’ai eu la chance d’être présent le 26 novembre au moment où la municipalité de Beyrouth a immortalisé son nom en nommant la rue où elle a habité de tout temps, " Rue Raymonde Abou".

C’était un moment fort d’émotion de voir notre chère Raymonde honorée à jamais par les anciens du Collège Louise Weygmann et je m’étais intérieurement fâché de n’avoir pas pu procéder, avant la municipalité, à la cérémonie d'aujourd’hui.

Mais elle était au courant, elle le savait et ce n’était qu’une question de temps, le temps de son prochain passage.

Le temps ce traître, ce voleur des êtres chers qui nous l’a usurpé.

Le temps en a voulu autrement, in absentia, mais est-ce qu’elle est absente puisque nous parlons tous les jours d’elle ?

Puisqu’elle habite toujours nos cœurs et nos murs !

Puisque partout sa contribution à la réussite du LLFP reste vivante et indélébile.

Elle le restera longtemps.

Mais si le temps est ingrat par l’oubli ou l’indifférence qu’il génère, nous ne le sommes pas et nous sommes ici pour honorer, nous aussi, sa mémoire en nommant le premier bâtiment de nos débuts : "Maternelle Raymonde Abou "

La grande dame de l’éducation du Liban restera ainsi la grande dame de l’éducation de Dubai.

En vous remerciant encore une fois pour votre présence, j’espère de tout cœur que l’esprit de générosité, d’humilité, de simplicité et de rigueur qui lui étaient propres, continueront à animer notre cher LLFP.

Je voudrais inviter à présent le Père Batour à se joindre à moi pour dévoiler la plaque commémorative : " Maternelle Raymonde Abou", offerte par Mr Baroud.

Varouj Nerguizian

Président du Conseil d’Administration